Confinement : les consignes actualisées

Dans le contexte de l’épidémie COVID-19 et de la prolongation du confinement, les consignes et recommandations nationales applicables à l’accompagnement des enfants et adultes en situation de handicap sont actualisées depuis le 1er avril dernier.

Renforcement du maintien au domicile accompagné

Depuis le 15 mars 2020, il est fait obligation à chaque organisme gestionnaire d’établissements et service médico-sociaux de mettre en place :

- une astreinte téléphonique accessible 7 jours sur 7

- une fonction d’écoute, d’évaluation des besoins d’accompagnement et d’orientation

- une fonction de coordination des solutions d’accompagnement mobilisables en appui du domicile

Des contacts téléphoniques, des envois ou dépôts de supports matériels ou éducatifs, des interventions à domicile pour apporter un répit immédiat sont les solutions concrètes qui doivent être mises en place pour le maintien à domicile.

Orientation temporaire dans un internat

Si le maintien à domicile est impossible à l’issue d’une évaluation médico-psychosociale pluridisciplinaire, la solution d’un séjour de répit en internat, pour une durée de 7 à 14 jours le plus souvent, doit être proposée.

Dans chaque département, les autorités de tarification et de contrôle (ARS/département) indiquent les internats enfants et hébergements pour adultes en capacité de recevoir des séjours d’accueil temporaire.

Soutien des personnes sans solution médico-sociale à domicile

Il est préconisé de susciter dans chaque département au moins une plateforme d’entraide inter-opérateurs faisant fonction de recours territorial pour les personnes sans solution adaptée.

Le document officiel  ici le lien


RETOUR

Merci pour votre soutien !

Envie de s'engager un peu plus dans
l'association ?
Aidez-nous en réalisant un don !